BOUTIQUE

 
ANOTHER CHILDOOD
promotion
12 €|ref : EMV1031
Ajouter au panier

Autres albums de l'artiste

ANOTHER CHILDOOD

Tchamitchian Claude

Émouvance
2010

Claude Tchamitchian (contrebasse)

Né en 1960, le bassiste et compositeur Claude Tchamitchian passe sa vie entière dans un véritable tourbillon d’activités artistiques multiples. Il est bassiste dans plusieurs contextes différents, de soliste à accompagnateur, en passant par leader de divers ensembles, compositeur de musique de scène et de danse, jusqu’à créateur du label  émouvance.
Sur son nouveau disque, Another Childhood,  Tchamitchian joue neuf compositions originales en solo. On a l’impression que tous les morceaux, répartis de façon quasi égale entre arco et pizzicato, ont été composés d’emblée avec l’improvisation comme élément  constitutif de composition. Globalement, la musique de cet album crée des univers sonores tour à tour sombres, éthérés, ouverts, qui envahissent l’auditeur, l’incitant progressivement à des explorations plus profondes.
Par la diversité des sons et des compositions, ce disque ne ressemble à aucun autre de contrebasse solo que je connaisse. Autre innovation : au lieu d’être porté sur la virtuosité de l’instrumentiste, il est centré sur la création musicale accessible (bien que la virtuosité y soit présente aussi). L’influence de deux grands maîtres contemporains de la contrebasse, Stefano Scodanibbio et François Rabbath, se révèle par moments dans le jeu et dans l’écriture arco.
Les trois pièces « Haute enfance »,
« Désir d’ailes » et « Rire de soie » en particulier, développent une technique dite ponticello arco qui fait appel à des harmoniques et  des couleurs très diverses. « Désir d’ailes » s’ouvre avec un effet remarquable de sitar (évoquant précisément Rabbath) et termine par une vaste exploration des glissando, d’intonations et de la gamme harmonique créée avec l’archet, en modifiant sa vitesse ou en le déplaçant. « Rire de soie » se distingue par ses longues lignes élégantes et par la volupté de sa large palette sonore tirée du registre grave de l’instrument.
Outre la technique superbe d’archet de Tchamitchian, son jeu pizzicato fait preuve d’une grande diversité sonore expressive. Un exemple particulièrement étonnant : « Raining Words », où une cascade de notes successives pendant quatre minutes donne vraiment l’impression d’une forte pluie continue.
La plupart des albums de contrebasse solo semble ne cibler voire n’intéresser qu’une toute petite poignée d’auditeurs, en grande partie contrebassistes eux-mêmes, ou amateurs particulièrement attirés par cet instrument. Le portrait riche et complet de l’instrument que peint ce disque lui confère des atouts majeurs qui devraient parler à un public dépassant de loin les seuls spécialistes toujours en quête de disques de contrebasse solo.

• • • l'album a été ajouté
• • • l'album a été ajouté