A SENSE OF JOURNEY
10 €|ref : 112010
Ajouter au panier

A SENSE OF JOURNEY

Hymas Tony - Bush Barney

nato

Compilation de titres extraits de :
Oyaté - Remake of the American Dream - Left for Dead avec "The Conselor's Breath" inédit spécialement composé par Tony Hymas / Noël Akchoté / Joanne Shenandoah, et écrit par Barney Bush - Interprété par la chanteuse iroquoise Joanne Shenandoah. Plus un carnet de route qu'un best of, A Sense of Journey reprend en un disque construit comme tel, quelques notes indispensables du tandem Hymas / Bush pour une sensation de voyage qui nous porte loin.


TONY HYMAS
Si Tony Hymas compose déjà des oeuvres orchestrales pendant son adolescence, étudiant à l'académie de musique, cet anglais farouche s'encanaille grâce à Henry Lowther qui l'invite à participer à un groupe de jazz avec Harry Miller. Devenu musicien de studio, il se fait remarquer par ses indisciplines et participe à l'ensemble Matrix sous la direction d'Alan Hacker. C'est là qu'il rencontre Jane Manning dont il devient l'accompagnateur officiel. Changement de tableau, Hugh Burns suggère à Jack Bruce de le prendre dans son groupe, puis c'est la rencontre avec Jeff Beck pour une union durable, même si souvent interrompue. Il joue avec Stanley Clarke et Tony Williams et avec Jim Diamond, fonde le groupe pop PHD. Auteur d' " I Won't Let You Down " numéro 1 un peu partout, ce succès ne le décide pas à continuer dans cette voie. Il rejoint Tony Coe qui l'invite au festival de Chantenay. Dès lors Tony Hymas oscille entre composition et improvisation. Hanté par la mélodie, il ne dédaigne pas les chansons mais abandonne le chemin des studios, les séances anonymes étant pour lui le meilleur moyen de perdre sa musique et de devenir dépressif. Après des retrouvailles avec Jeff Beck pour un trio augmenté du batteur Terry Bozzio (tournée japonaise, américaine, européenne et disque), il quitte ce trio pour se consacrer davantage à son travail avec des artistes indiens à un moment où il s'interroge sur la place du musicien et son (in)utilité. Il appartient au trio classique East West Horn Trio et enregistre les études de Debussy.
Il collecte le miel pour le groupe The Lonely Bears, d'une certaine manière groupe prolongeant son expérience "indienne". (Ses quatre membres : Tony Hymas, Tony Coe, Hugh Burns, Terry Bozzio, se sont rencontrés lors d'un concert d'Oyaté). Il participe aussi à un trio de jazz avec JF Jenny-Clark et Jacques Thollot et joue au gré des rencontres avec Michel Doneda, Jean-François Pauvros, Bernard Lubat, Evan Parker. Sa symphonie sera enregistrée cet été par le London Symphony Orchestra.
Montagnard lorqu'il n'est pas musicien, ce Brahms moderne (pour reprendre un mot d'Alan Hacker) rêve à toutes sortes de reliefs.


BARNEY BUSH
C'est Vine Deloria, fameux avocat sioux auteur de "Custer est mort pour vos péchés", ouvrage décisif dans les luttes indiennes modernes, qui révèle le talent du poète Barney Bush, membre de la tribu shawnee dont les ancêtres ont été déportés en Oklahoma. Ses parents étant retournés sur la terre de leur ancêtres, il nait en Illinois où il vivra jusqu'en 1993, date à laquelle, l'histoire se répétant, il est expulsé pour des motifs racistes.
Il est désormais installé au Nouveau Mexique, ayant choisi d'enseigner à de jeunes indiens plutôt que d'aller en Oklahoma ou de s'installer sur la terre nouvellement réacquise des Shawnee d'Ohio (voir Remake of the American Dream vol. 1) .
Membre de l'American Indian Movement au tournant des années 70, a l'instar du chef shawnee Tecumseh, il voyage dans de nombreuses tribus, ce qui lui permet d'en appréhender les problèmes. Il voit dans l'écriture un moyen de résistance réelle.
"Oui, j'écris depuis très longtemps, mais les nations indiennes ne prenaient pas en compte ce fait, croyant qu'il ne servait pas à grand chose de témoigner de la sorte. Cela ne leur semblait pas suffisant. Pour moi, c'était le moyen de me défaire de la propagande. Dire le fait indien prouvait ainsi ma culture, mon éducation et me donnait les moyens de ma rébellion.
George washington a raté la révolution américaine en bâtissant son pays sur la traîtrise. En déclarant que la liberté de l'Amérique primait sur celle de ses voisins, il a créé un formidable moyen de pression et d'oppression sur le Monde."
Barney Bush publie son premier ouvrage en 1975 "Longhouse of The Blackberry Moon" puis "My Horse and a Jukebox", "Petroglyphs", "Inherit the Blood", "The Look of Electrums".
Il est invité par les auteurs de l'ANC pour une lecture commune à New York et travaille actuellement à un scénario de film sur Tecumseh.

• • • l'album a été ajouté
• • • l'album a été ajouté