BOUTIQUE

 
ESCAPE LANE
nouveau
12 €|ref : TBS05
Ajouter au panier

ESCAPE LANE

Escape Lane

The Bridge sessions # 1
2017

Marquis Hill (tp), Jeff Parker (elg), Joachim Florent (b), Denis Fournier (dm)

 

Ce quartette-là – Escape Lane, ou « voie d’échappée » – a prouvé, à ses débuts à Chicago en novembre 2014, qu’il ne jouait littéralement pas sur la terre ferme, qu’il courtisait les états de grâce... Les explorateurs du temps jadis n’interprétaient-ils pas les voies navigables comme autant de voies de pénétration vers ce qui pour eux représentait l’inconnu ? Ces quatre navigateurs n’ont donc eu besoin d’aucune boussole afin de savoir où aller, ils n’ont eu qu’à suivre l’onde des rivières dont ils ont fait la substance même de leur musique.

C’est à Denis Fournier qu’est initialement venue l’idée de ce regroupement. Le batteur a tout de suite pensé à Jeff Parker. Car celui-ci s’escrime de façon souvent incroyable sur son instrument, dont il irrite l’écoulement naturel grâce à une grammaire d’ondulations, d’oscillations et de stridulations. Tout se passe comme si sa guitare lui servait alors de loupe pour donner à voir et à entendre les germes et les gemmes d’une matière sonore efflorescente. Une fois l’accord finalement passé entre les deux hommes, ils décidèrent d’associer à leurs tractations musicales le brassage du trompettiste Marquis Hill et les embranchements du contrebassiste Joaquim Florent. Là où tant d’autres fulgurent sur leur cuivre, Marquis a ceci d’unique qu’il se penche plutôt sur sa structure paradoxalement ligneuse, approfondissant un réseau de stries et de sèves. Tandis que Joaquim Florent développe à la contrebasse d’épaisses lignes brisées et bosselées dont il polit les volumes, dont il étire les tentacules, avec une sveltesse qui n’est pas sans évoquer d’augustes prédécesseurs, depuis Charlie Haden. Reste Denis Fournier. À la batterie, celui-ci est passé maître dans l’art du papillonnement sur les ovales et les losanges des peaux et des métaux, sur les orbites dilatées de ses tambours, au point de donner l’impression qu’il vaporise les rythmes. Avec lui, avec eux, Escape Lane, la composante lyrique n’est jamais oubliée dans le cours d’une improvisation enchanteresse, d’une improvisation qui chante.

• • • l'album a été ajouté
• • • l'album a été ajouté