LE BENEFICE DU DOUTE
15 €|ref : NATO 4855
Ajouter au panier

LE BENEFICE DU DOUTE

Le Net Timothée, Lhopiteau Mael

nato
2015

Timothée Le Net (accordéon diatonique, accordina), Mael Lhopiteau (harpe celtique)

Timothée Le Net, accordéoniste et Mael Lhopiteau, harpiste, tous deux puissamment enracinés en Bretagne, ont pas mal bourlingué avant de décider ensemble fin 2011 de s'associer sans aucun doute pour créer un duo plein de leurs rêves, de leurs regards sur le monde et leurs interrogations : Le bénéfice du doute.


Leur premier album est constitué de morceaux originaux (à l'exception de deux compositions de musiciens comptant beaucoup pour eux : Jacky Molard et Tony Hymas) en une suite empreinte de lieux proches, de terres idéales, de voyages aussi. Stéphane Cattaneo, souvent associé à leur démarche, compagnon de route dès les premiers jours, illustre le livret de l'album.

La musique de Timothée le Net et Mael Lhopiteau, avec l'unité des plus beaux duos de musique, célèbre en constance paisible un pays fait des sons des bourgeons, de la sève et des gemmes, un pays d'ombre chavirée, de pluie tranquille, de lumière déliée et de questions lucides, de doutes bienveillants. Cattaneo y apporte son trait sans frontière, plein de terre, d'air et de printemps frondeur. Le pays dont chacun peut rêver.

Timothée Le Net : accordéon diatonique, accordina

En Bretagne en 1987 souffle une tempête, le vent ne sera donc pas pour rien dans les naissances de cette année-là et c'est sans doute assez naturellement que le petit Timothée le Net, habitant de La Roche-Bernard, choisira l'accordéon dès l'âge de cinq ans. Il prend des cours avec Yannig Noguet et Janick Martin, accordéonistes émérites et en 1995 effectue un voyage en Autriche avec l’Ensemble Choral de La Roche-Bernard, il découvre d'autres musiques traditionnelles que celles qui l'habitent. Piano et harmonie seront enseignés dès 1999 par Rachel Goodwin. Désireux d'éprouver sa curiosité pour d'autres instruments, il s'adonne à la contrebasse sous la houlette de Mickael Seznec jusqu'en 2005. Mais lors, il décide de se concentrer sur l'accordéon. Il prend des cours de « musiques et d’harmonies » avec Ronan Pellen et s'intéresse à l’improvisation libre au conservatoire. C'est le moment des essais, rencontres et formations multiples puis la création du groupe Ruzbek – Musique des Balkans. En 2009, il fonde son propre trio avec le guitariste Yann Le Bozec et le guitariste Martin Chapron qui deviendra quartet avec l’arrivée du violoniste Pierre Droual. Il signe un premier disque L'Horloge ivre. En 2012, il crée avec le harpiste Mael Lhopiteau le duo Le bénéfice du doute auquel s'ajoute fréquemment le peintre et illustrateur Stéphane Cattaneo. Très investi dans la lutte contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, il ouvre, avec son quartet augmenté de Mael Lhopiteau et Stéphane Cattaneo, les deux jours de musique de Notre-Dame-des-Landes les 3 et 4 août 2013.

 

Mael Lhopiteau : harpe celtique

Natif de Quimper en 1988, ville de confluence, Mael Lhopiteau commence l'apprentissage de la harpe celtique avec son père, facteur de harpes, dès l'âge de 7 ans. Il devient ensuite élève de Dominig Bouchaud au sein du Conservatoire de musiques et d'art dramatique de la ville. La harpe celtique n'est pas sa seule attache à la culture de ce pays de Bretagne puisqu'il effectue toute sa scolarité en breton. Il est frappé de bonne heure par le kan ha diskan, chant traditionnel à danser. Il s'y essaie dès l'adolescence auprès d'Eric Menneteau, de Louise Ebrel ou encore de Lors Landat. Il chante avec Louise Ebrel et joue de la harpe dans le groupe Safar. En 2006, le harpiste entame des études d'ingénierie mécanique, mais investit encore davantage son activité de musicien en intégrant le groupe Plantec. Passionné de recherche, il s'adonne à celle des possibilités du son de la harpe électrique. Sa rencontre avec l'accordéoniste Timothée Le Net l'amène à la fondation du duo Le bénéfice du doute. Tony Hymas - qui a repris avec son trio un morceau du Bénéfice du doute - est également invité du duo lors d'une soirée mémorable à la Roche-Bernard le 2 août 2013. Mael Lhopiteau participe également à d'autres formations au son plus rock (Skaramaka) ou ambient (Aranel avec le bassiste de Portishead Jim Barr).

 

Produit artisanalement par Jean Rochard pour nato

Le bénéfice du doute : Le bénéfice du doute (nato 4855)

 

Contact presse : Christelle Raffaëlli

christelle.raffaelli@natomusic.fr

www.natomusic.fr

06 82 65 92 73

 

Distribué par l’Autre Distribution 

02.47.50.79.79

 

Parutions récentes :

• Sylvain GirO : Le lac d’Eugénie    (Wan + Wan One 23 1 14-3)

• Guillaume Séguron - Catherine Delaunay -  Davu Seru : La double vie de Pétrichor

(nato 4954)

• Joëlle Léandre - Benoît Delbecq - Carnage the Executioner : Tout va monter

 (nato 4757)

• Jacques Thollot : Tenga Niña    (nato 2930) réédition avec nouveau livret

• • • l'album a été ajouté
• • • l'album a été ajouté