BOUTIQUE

 
WHAT MATTERS NOW
23 €|ref : HS 12-13
Ajouter au panier

WHAT MATTERS NOW

Ursus Minor

nato hope street
2016

 

 

Ursus Minor
Tony Hymas : claviersGrego Simmons : guitareFrançois Corneloup : saxophones baryton et sopranoStokley Williams : batterie, chant

And
deM atlaS
: rapDesdamona : rapAda Dyer : chant

More
Dominique Pifarély
: violonLe bénéfice du doute : Timothée Le Net (accordéon), Mael Lhopiteau (harpe celtique)Bernat Combi : chantPatrick Dorcean : batterieManon Glibert : clarinetteAnna Mazaud : voixFrédéric Pierrot : voixLéo Remke-Rochard : voix

 

Depuis sa naissance en 2003, Ursus Minor n’enregistre pas souvent et chacun de ses albums est attendu avec ce léger bouillonnement montant qui caractérise les amateurs de musique en quête de primeur et de sens.

 

Après Zugzwang sorti en 2005, Nucular en 2006 et I will not take ‘but’ for an answer en 2010, le quartet revient avec un double album au titre très parlant What Matters Now.

 

Un double album ? Lorsqu'ils avaient une grande histoire à raconter, des artistes marquants tels les Beatles, Rolling Stones, Jimi Hendrix, Miles Davis... s'en ouvraient sur un « double album », objet distinct, quasi sacré, d'une musique qui voulait alors se doter de moyens spécifiques pour imprimer sa marque dans le changement du cours des choses. Les temps ont changé et l'eau a coulé sous les ponts, mais c'est bien la même idée.

 

Pour son quatrième album, Ursus Minor offre une suite à deux faces, car tout dans le monde a deux faces. Une suite à deux faces en quatre parties, nombre de bonne orientation (4 points cardinaux, 4 saisons, 4 éléments),  où les quatre hommes de l’orchestre Tony Hymas, Grego Simmons, François Corneloup et Stokley Williams, invitent comme les étoiles, d’amicales visites pour générer de petites foules. 

 

deM atlaS, nouvelle coqueluche du rap minnesotan de Rhymesayers qui concentre bien des affux de regards et d’oreilles, la rappeuse b-girl Desdamona (d’Ill Chemistry) et la chanteuse Motown Ada Dyer, les accompagnent tout au long de ces faces. 

 

Sur quelques titres, d'autres amis se joignent comme le violoniste Dominique Pifarély, le duo de musique celtique Le Bénéfice du doute, l’acteur Frédéric Pierrot pour quelques réminiscences résistantes, la clarinettiste d’Aquaserge Manon Glibert,  Bernat Combi, chanteur d'une sorte de blues limousin, Patrick Dorcean batteur du dernier trio de Jef Lee Johnson et les jeunes slammeurs Anna Mazaud et Léo Remke-Rochard.

 

Au travers de sa musique aux teintes de funk-jazz-rap-soul-rock-blues-musique traditionnelle et au-delà, sa pulsation d'une sorte de présent perpétuel, un présent conscient comprenant le passé, faisant face au futur, Ursus Minor livre dans What Matters Now, sa perception du monde, de ses racines distinctes et bonnes voisines, de ses transmissions générationnelles en prenant la mesure des modifications apportées par les années, d'harmonies, de peines, de brutalités, d'amour, réunis sur un chemin de traverse d'un seul tenant.

 

En 2013, Ursus Minor était allé jouer à Notre-Dame-des-Landes. Dans What Matters Now, figure « Zad song », contribution originale à la riche histoire musicale de la lutte locale et une reprise instrumentale du « Notre-Dame-des-Oiseaux-de-Fer » d’Hamon Martin Quintet, hymne des opposants aux grands chantiers inutiles. Les spectateurs des concerts d’Ursus Minor ont pu mesurer l’intensité  de ce morceau sur scène, le voilà enregistré.

 

Un titre est également dédié à Pavlos Fyssas, rappeur grec assassiné par les fascistes d’Aube Doré… Ferguson n’est jamais loin et d’autres lieux et événements du monde et de l’histoire. Un grand salut est adressé à Jef Lee Johnson, le premier guitariste du groupe, aujourd’hui disparu. Son « Move » voisine auprès de reprises de Jimi Hendrix et Django Reinhardt.

 

Le livret conséquent, où figurent toutes les paroles, voit chacune des quatre séquences illustrées respectivement par Zou, Laurent Lebot, Emre Ohrun et Florence Dupré la Tour avec, en intermède un cahier photographique de Val K (va-et-vient entre le Chiapas et Notre-Dame-des-Landes), et des portraits illustrés de James.

 

 

 

Biographie du groupe

 

 

Site nato :

http://www.natomusic.fr/artisans/jazz/artisans-detail.php?id=42

 

 

 

Rappel discographique

 

 

Ursus Minor, Zugzwang, (Hope Street 1) - 2005

 

Ursus Minor, Nucular (Hope Street 5) - 2006

 

Ursus Minor, I will not take ‘but’ for an answer (Hope Street 10)  - 2010

 

 

 

Sélection radio

 

 

What matters now : 4’34

 

Pavlos Fyssas : 3’56

 

Move : 6’30

 

These Days : 4’19

 

The words of Lucy Parsons : 3’24

 

Rythme future : 3’03

 

 

 

Contact

 

 

Christelle Raffaëlli

christelle.raffaelli@natomusic.fr

06 82 65 92 73

 

 

 

 

nato, maison de disques artisanale fondée en 1980

• • • l'album a été ajouté
• • • l'album a été ajouté